“Nous sommes” les plus jeunes grands-parents du Royaume-Uni “à seulement 33 et 35 ans – les gens pensent que bébé est notre enfant”


Un couple d’une trentaine d’années est devenu l’un des plus jeunes grands-parents de Grande-Bretagne et affirme que les étrangers confondent souvent la fille nouveau-née avec leur enfant.

Jenni Medlam, 34 ans, et son mari Richard, 35 ans, ont été ravis de la naissance du bébé Isla-May en juin après avoir appris la nouvelle inattendue par leur fille Charmaine.

Ayant elle-même donné naissance à Charmaine à l’âge de 17 ans, Jenni était déterminée à subvenir aux besoins de son enfant lorsqu’elle est tombée enceinte à l’âge de 16 ans.

Cependant, la nouvelle grand-mère admet que lorsque le couple, originaire de Hull, emmène Isla-May se promener, des étrangers subissent le “choc de leur vie”.

Les gens ne croient pas qu’ils sont grands-parents


“Quand nous sortons avec Isla, tout le monde suppose qu’elle est la mienne et la fille de Richard”, dit-elle.

“Lorsque nous leur expliquons que nous sommes en fait des grands-parents, ils subissent le choc absolu de leur vie.

“La plupart des gens ne nous croient pas quand nous leur disons.

“Mais je peux évidemment comprendre pourquoi les gens penseraient que nous sommes ses parents alors que nous sommes encore au début de la trentaine.”

Un véritable soutien pour la jeune maman

C’est en juin dernier que Charmaine, en couple depuis deux ans avec son petit-ami, a donné naissance à sa fille Isla-May. Depuis, les jeunes parents peuvent compter sur les quatre grands-parents, particulièrement présents pour les soutenir.

“Quand Charmaine nous a annoncé qu’elle était enceinte et que nous allions devenir grands-parents nous étions vraiment choqués. Cela a eu l’effet d’une tornade mais nous adorons nos nouveaux rôles”, confie Jenni.

“Être des jeunes grands-parents veut simplement dire que nous allons avoir plus de temps pour aimer notre petit-enfant et le chérir. Et nous pourrions même connaître nos arrières petits-enfants”, ajoute-t-elle.


Après être devenue elle-même une mère adolescente, Jenni – qui a également deux autres filles, Chelsey, 13 ans, et Scarlett, 10 ans – n’avait pas de réseau de soutien pour l’aider à traverser cette épreuve et elle était très isolée.

Jenni ne voulait pas que sa fille vive la même expérience qu’elle et s’est engagée à la soutenir.

“Je savais exactement ce que ressentirait Charmaine de devoir dire à sa mère qu’elle était enceinte”, dit-elle.
“Mais je lui ai dit que c’était son corps et sa décision et que je la soutiendrais de toute façon.

“Et depuis qu’elle est tombée enceinte, elle a vraiment fait grandir Charmaine, Isla l’a façonnée.

Les grands-parents aimants s’occupent régulièrement de la petite Isla

“C’est une maman incroyable et je pense que cela a rendu le lien entre Charmaine et moi encore plus fort.
“Je pense qu’elle a encore plus de respect pour moi maintenant en tant que maman”

Charmaine est avec son partenaire, le père du bébé, depuis près de deux ans et Jenni dit que toute la famille vit sous le même toit.

Les grands-parents aimants s’occupent régulièrement de la petite Isla pour “faire une pause à Charmaine”.

“Je pense que cela nous a tous rapprochés encore plus”, ajoute-t-elle. “Mes autres filles adorent avoir un bébé à la maison, elles adorent avoir une nièce.”

Elle se bat contre les préjugés sur les grossesses adolescentes


Jenni, qui dirige sa propre entreprise de nettoyage, pense que les mères adolescentes sont stéréotypées, mais insiste sur le fait qu’avoir un bébé ne signifie pas que votre vie est terminée.

Elle dit que même si elle était une mère adolescente, elle était toujours capable de travailler et d’élever sa fille, et même de démarrer sa propre entreprise.

“Charmaine m’a regardée travailler et bien me débrouiller tout en l’élevant, alors elle sait que c’est possible”, explique-t-elle.
Elle veut aller à l’université et faire de la beauté. Il y a un stéréotype sur les jeunes mamans que je ne pense pas être juste.

“Vous pouvez toujours profiter de votre vie et réaliser tout ce que vous voulez, même si vous avez un bébé quand vous êtes plus jeune.

“Je suis heureux de pouvoir montrer à ma fille que tout peut encore fonctionner pour vous.”

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partagez avec vos amis sur Facebook

À découvrir aussi :

Leave a Comment