Est-ce bien ou mal de considérer son animal de compagnie comme son propre bébé ?


Est-ce bien ou mal de considérer son animal de compagnie comme son propre bébé ?

Les chiens et les chats constituent les animaux de compagnie les plus répandus et, en effet, ils nécessitent des personnes aimantes et responsables pour les garder en bonne santé et heureux. Mais il existe une grande différence entre le fait de prendre soin de son animal et de le traiter comme un véritable bébé. Il importe de savoir quand cette pratique est mauvaise, tant pour l’homme que pour l’animal.

Respecter les différences

Avant toute chose, il convient de respecter les différences : les êtres humains et les animaux de compagnie sont différents, leurs habitudes et leurs besoins sont différents. Ainsi, le fait de traiter votre chien ou votre chat comme s’il avait les mêmes besoins qu’un bébé humain constitue un manque de respect pour ses besoins réels.



Créer de fausses attentes

Ensuite, il existe une attente créée par le propriétaire qui prend soin de son animal comme s’il s’agissait d’un être humain.

Même si l’animal s’adapte à de nombreuses habitudes humaines et devient attaché à son maître, appréciant d’être sur ses genoux, de jouer, de le lécher et d’interagir avec lui, il ne satisfait pas toutes ses attentes, ce qui peut entraîner des frustrations.

Dans bien des cas, les personnes qui traitent leur animal de compagnie comme s’il s’agissait d’un bébé sont des personnes qui aiment par nature s’occuper des autres et les protéger. Cela ne pose pas de problème jusqu’à présent.

Mais le fait d’attendre de votre animal qu’il vous donne plus qu’il ne peut, de vous sentir privé s’il n’est pas toujours là ou de le considérer comme un véritable enfant est un indicateur de votre santé mentale.

S’isoler du contact avec les autres humains

Beaucoup de personnes préfèrent la compagnie des animaux parce qu’elles ont eu de très mauvaises expériences avec d’autres gens ou ont des difficultés à établir des relations avec les autres. Ensuite, comme les animaux sont des êtres purs qui ne demandent qu’à aimer et à être aimés, ces gens considèrent que leur compagnie est la seule qui vaille.

Il faut cependant faire attention au déséquilibre de cette relation. Un animal, aussi affectueux et agréable qu’il puisse être, ne peut pas remplacer complètement la vie avec d’autres humains. Quand cela se produit, c’est le signe que des problèmes émotionnels se développent chez la personne, ce qui peut conduire à des troubles mentaux ou à la maladie.



Accumulation d’animaux

Un autre point de déséquilibre émotionnel est lorsqu’une personne veut sauver autant d’animaux que possible, car elle les considère comme des bébés qui ont besoin d’être protégés.

Elle les fait donc tous entrer chez elle, mais n’a pas les moyens de leur fournir les soins médicaux, la nourriture, l’espace et une bonne hygiène dont ils ont besoin.

Généralement, ce type de comportement se produit car la personne s’identifie aux animaux en raison de leur vulnérabilité ou de leur souffrance. L’impulsion d’offrir une protection est le résultat de son propre besoin de protection.

L’intention de la personne peut être bienveillante, mais si elle n’a pas les moyens de garder ces animaux en bonne santé et heureux, elle fera tout le contraire, les mettant en danger et les privant de leurs instincts fondamentaux.


Leave a Comment