Les rosiers :Techniques de culture et entretien


Comment cultiver et entretenir les rosiers

Les rosiers ont la capacité de rendre n’importe quel jardin merveilleux. La rose fascine autant par sa forme, ses couleurs et sa symbolique que par son parfum. Cependant, sa réputation fait d’elle une plante difficile à cultiver. Et pourtant, en suivant ces quelques conseils, n’importe quel jardinier en herbe peut cultiver ses propres rosiers. Suivez le guide.

Le choix des variétés

Toutes les variétés de rosiers ne s’équivalent pas. Si vous êtes débutant, tournez-vous vers les rosiers botaniques et anciens. Ils sont connus pour être plus robustes et plus rustiques. En effet, les variétés botaniques ressemblent fortement aux roses sauvages et elles offrent en plus de délicieux fruits comestibles à l’automne. C’est notamment le cas de la rose gallica.

Du côté des rosiers anciens, on pense à la rose de Damas, la rose centifolia ou encore la rose gallique. En réalité, ce sont des formes hybrides des roses botaniques, ce qui leur procure cette robustesse. Ces rosiers ressemblent à des arbustes au port lâche dont la culture est très facile. Il existe également les rosiers-lianes qui apporteront de la hauteur au jardin.

Comment cultiver et entretenir les rosiers
Comment cultiver et entretenir les rosiers

Comment cultiver et entretenir les rosiers:



Quand planter un rosier ?

Idéalement, la plantation des rosiers s’effectue à l’automne pour favoriser l’enracinement avant la reprise.
Vous pourrez néanmoins les planter au printemps s’ils sont en conteneur ou en pot en arrosant plus généreusement durant les premiers mois suivant leur mise en terre.
Mais durant tout l’hiver, si le temps le permet et qu’il ne gèle pas il est aussi possible de planter vos rosiers.

La plantation, une étape importante

La plupart des producteurs de roses commencent la culture à partir de boutures âgées de 1 ou 2 ans. Quelques jours avant la plantation, ils préparent le champ. Ils labourent la terre, ils enlèvent les restes et les mauvaises herbes. Ils peuvent également intégrer au sol la fertilisation de base combinée à du fumier bien décomposé. S’ils décident de planter de nombreux rosiers, ils conçoivent et construisent également le système d’irrigation.

Lorsqu’ils sont prêts à planter, ils creusent des trous à 30-40 cm de profondeur et plantent les jeunes rosiers. En ce qui concerne l’emplacement, vous devez choisir un endroit ensoleillé dans votre jardin. Les roses ne peuvent produire de belles fleurs que dans des endroits ayant de nombreuses heures d’accès à la lumière directe du soleil. En ce qui concerne leurs besoins en sol, les roses préfèrent les sols profonds, limoneux, mais bien drainés, afin de se développer. Il est bien connu que les roses préfèrent les sols légèrement acides (pH de 5,5 à 7) comme niveau optimal de pH du sol.

Avant de planter des roses, le sol doit être labouré. Le travail du sol vise à détruire les mauvaises herbes vivaces et l’ameublissement du sol, qui est nécessaire au développement du système racinaire. Quelques jours avant la plantation, de nombreux jardiniers appliquent un engrais de pré plantation tel que du fumier bien décomposé, soit sur l’ensemble du champ, soit uniquement dans les zones de plantation. Ils le font afin d’augmenter la fertilité du sol et d’améliorer la texture du sol.

L’entretien des rosiers

Pour obtenir de belles fleurs, les traitements préventifs sont importants. Ils doivent être bio pour éviter de faire du tort à la nature. Ces traitements limitent la propagation des pathologies et rendent les plants plus forts.
Les rosiers sont sensibles aux maladies cryptogamiques comme l’oïdium, la rouille ou le marsonia. L’humidité est donc leur ennemi.
Vous pouvez pulvériser vos rosiers avec du purin d’ortie, de prêle ou de consoude.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partagez avec vos amis sur Facebook

À découvrir aussi :

► Comment faire pousser une tige de rose étape par étape ?

 Voici 9 Désherbants Pour Tuer Vos Mauvais Herbes Sans Détruire Vos Fleurs!!


Leave a Comment