Les jumeaux les plus exceptionnels : une mère de 45 ans est heureuse d’avoir fait le meilleur choix


Les jumeaux les plus exceptionnels : une mère de 45 ans est heureuse d'avoir fait le meilleur choix

Il ne semble pas étonnant que les enfants trisomiques soient souvent qualifiés de « solaires ». Après tout, ces enfants se distinguent par des qualités telles que la gentillesse, une sensibilité unique, une véritable générosité et la philanthropie. Mais bien sûr, après avoir découvert une telle pathologie chez leur petit être à naître, de nombreux parents éprouvent un véritable stress. Ils doivent prendre le temps nécessaire pour accepter la situation telle qu’elle est et devenir vraiment heureux.

Alors, Julie McConnell, 45 ans, quand elle a appris que ses deux futurs jumeaux seraient atteints d’une maladie génétique, a été horrifiée. Sa première pensée a été de donner les garçons à l’adoption. Mais elle a réussi à trouver la force pour affronter cette difficile situation. Et, en regardant vers le futur, on peut affirmer que maman ne l’a pas regretté ! Julie et son mari, Dan, ont soigneusement planifié leur grossesse et étaient conscients des risques possibles de concevoir et de porter un petit enfant.



Les jumeaux les plus exceptionnels : une mère de 45 ans est heureuse d'avoir fait le meilleur choix

Avant de considérer une grossesse, le couple a été averti des risques possibles liés à l’âge. Le couple admet que le jour où les futurs bébés ont été diagnostiqués a constitué le pire jour de leur vie, et que les mois suivants d’attente de leur naissance ont été insupportablement douloureux.

Julie et Dan ne parvenaient même pas à imaginer comment ils allaient élever des enfants ayant des besoins inhabituels, et cela leur faisait très peur. Mais après avoir parlé à d’autres parents qui avaient vécu une expérience similaire et reçu des informations, il leur a été plus facile d’accepter la situation actuelle.



Les jumeaux les plus exceptionnels : une mère de 45 ans est heureuse d'avoir fait le meilleur choix

Quand cette femme a vu ses jumeaux (Charlie et Milo) pour la première fois, elle a ressenti un plaisir indescriptible et a compris l’erreur qu’elle pouvait commettre. « Mon cœur fait un bond rien qu’en les regardant ! » confie Julie.

Tout le monde sait que le risque d’avoir des bébés particuliers dépend de l’âge de la future maman. Ainsi, à 25 ans, le risque d’avoir des bébés trisomiques est de 1/1400, mais après 40 ans, il est d’environ 1/60. Mais la probabilité d’avoir des jumeaux présentant la même anomalie génétique est d’environ 14/1 000 000.

Les jumeaux les plus exceptionnels : une mère de 45 ans est heureuse d'avoir fait le meilleur choix


Ils tentent de passer plus de temps avec les petits, mais sont très inquiets pour leur avenir : comment les autres vont les traiter, si leurs petits seront maltraités et ridiculisés, et comment ils se réaliseront dans le futur. Mais ça, c’est déjà après… En attendant, la famille McConnell est heureuse et profite de chaque jour qu’elle vit ! Nous leurs souhaitons également du succès dans l’éducation de leurs petits et de la prospérité !


Leave a Comment