Elle transforme un bus scolaire en auberge de jeunesse itinérante


Elle transforme un bus scolaire en auberge de jeunesse itinérante

Après un road trip en Nouvelle-Zélande en 2014, Lizette Abadi, 27 ans, toulousaine, se lance dans cette aventure insolite. « Je voulais avoir la liberté dans mes voyages et pouvoir me déplacer où et quand je voulais, tout en rencontrant de nouvelles personnes et c’est ce que MagicBus m’a proposé » – explique-t-elle.

Au terme de son aventure en Océanie, elle revient en France pour poursuivre ses études d’architecture et se perfectionner en architecture d’intérieur. Elle s’est alors engagée à passer un an en gestion à HEC au Canada, afin de monter un business plan et d’« avoir un vrai projet qui tient la route ».

En décembre 2018, MagicBus a finalement pris fin : Lisette a démarré et acheté un bus scolaire sur Le Bon Coin (oui, c’est possible !). Au GRETA (groupement d’établissements publics locaux d’enseignement) à Toulouse j’ai appris les bases de la mécanique de la restauration d’autobus.



Investir 60 mille euros pour acheter et équiper le bus

Avec un investissement d’environ 60 000 euros, il a fallu un an (avec des pauses) pour préparer et équiper le bus. Le plus long est de gérer la partie administrative : « C’est tellement ennuyeux parce que c’est un vide juridique. Difficile de savoir comment marquer : « Le bus à l’auberge, c’est une activité qui n’existe pas sur le papier ! », ajoute Lisette.

Elle transforme un bus scolaire en auberge de jeunesse itinérante

« J’aime improviser et être flexible en voyage »

Les premiers trajets en bus ont pu commencer en septembre 2020. « Au début, je voulais aller en Europe, mais j’ai dû m’adapter à cause du coronavirus. » Pas de vol vers l’Italie ou l’Espagne, tant pis, ils proposent des week-ends locaux en Occitanie pour découvrir la région depuis Toulouse.

Principe MagicBus ? Les personnes à bord décident des activités qu’elles doivent faire. Lisette n’est pas la seule à choisir : « J’adore improviser et être flexible en voyage », dit-elle. Nuitée dans une ferme locale, randonnées, cueillettes, visites culturelles… tout est possible avec MagicBus ! « C’est vraiment un mélange de choses à faire selon les envies des voyageurs et les conseils que nous donnent les locaux que nous rencontrons », ajoute-t-elle.



Elle transforme un bus scolaire en auberge de jeunesse itinérante

A l’annonce de reconfinement , Lisette ne s’est pas découragée. Il fournira des places pour Noël (pas de date précise) à exposer et les réservations seront maintenues pour l’été prochain.

La réservation d’une place sur le Magicbus coûte 200 € par week-end et peut être réservée sur le site Web de Magicbus. Il est entièrement équipé, peut accueillir jusqu’à 8 personnes et peut même être affecté à un groupe.


Leave a Comment