4 Astuces pour choisir un melon délicieux à tous les coups


4 Astuces pour choisir un melon délicieux à tous les coups

Savez-vous comment choisir un bon melon jaune qu’on appelle aussi melon canari ? Vous hésitez à chaque fois ?

On vous présente 4 astuces pour choisir un melon jaune bien mûr et bien sucré à tous les coups.

1. Le melon jaune doit être lourd

C’est l’astuce la plus simple… et la moins connue. Empoignez le melon, soupesez et comparez, plus il est mûr, plus il est lourd ! L’équation est basique : un melon pas mûr, c’est un melon sans sucre. Or le sucre pèse lourd. Tout au long de sa maturation, votre futur repas gagne donc en poids à mesure qu’il gagne en goût, une bonne raison pour peser l’un après l’autre tous les melons de la pile ! Quand un melon dans chaque main suffit à en estimer la saveur, facile de dénicher votre sauveur…

2. Sa peau doit être souple

Pour choisir un bon melon jaune, il est indispensable de le tâter. En effet, un melon mûr a une écorce souple. Qu’est ce que ça veut dire une écorce souple ? Pour le savoir, prenez-le à deux mains et appuyez dessus avec les 2 pouces. Si l’écorce bouge, c’est que le melon est mûr comme il faut Attention, elle ne doit pas être molle non plus. Une écorce molle signifie que le melon est trop mûr, voire moisi… À l’inverse, si l’écorce ferme, il n’est pas assez mûr. Donc un bon melon jaune n’est ni trop mou ni trop dur. Sachez qu’un melon est un fruit assez fragile. Donc, soyez délicat et ne le laissez pas tomber.



3. La queue du melon

Point de queue pour le melon, son appendice courbé se nomme pécou. Et le pécou, sachez-le, se décolle dès qu’il est mûr ! Autrement dit ? Pour choisir le melon dont vous rêvez, administrez une gentille pichenette au pécou de l’intéressé. S’il commence à vaciller, ou vous semble mal attaché, foncez ! Plus la chair du melon est mûre, plus elle ramollit, et moins son pécou maintient le cap. Le pécou n’est plus là ? Pas de panique, l’astuce reste valable. Avant de tomber, le pécou tangue et hésite, créant généralement de légères craquelures. Observez donc la base du melon, à l’endroit où le pécou devrait se trouver : si des zébrures entourent la base et s’égayent en étoile vers les rayures du melon, c’est que le pécou est tombé de lui-même. Conclusion, votre melon est arrivé à maturité ! Et avant de glisser l’intéressé dans votre panier, n’oubliez pas de contrôler son juste poids…

4. Sa peau doit être fripée et jaune foncé

Un bon melon canari doit avoir une écorce bien jaune. Mais c’est un jaune bien foncé qu’il faut choisir. Pour savoir si un melon jaune est mûr, vous devez prêter attention à sa couleur. Mais ce n’est pas tout. Vous devez aussi vérifier que son écorce est fripée. Un melon jaune arrivé à maturité a la peau moins lisse qu’un melon jaune moins mûr.

Et voilà, maintenant vous savez maintenant comment reconnaître un bon melon jaune bien mûr et sucré.


Leave a Comment