L’Ail: Comment le planter, l’entretenir et le récolter?


L'Ail: Comment le planter, l'entretenir et le récolter?

Comment choisir la semence et quand faire la plantation figurent parmi les mille et une interrogations qui interpellent le jardinier curieux. Voici quelques éléments de réponses pour vous permettre de mener à bien votre plantation d´ail.

Description et origine de l’ail

L´ail est une plante vivace à bulbe de la même famille que l´oignon et le poireau, des liliacées. Il est originaire d´Asie centrale et s´acclimate très bien aux conditions de l´Europe continentale. Les bulbes de l´ail se récoltent en été et sont réputées pour leurs vertus médicinales et leurs qualités culinaires. L´ail se cultive maintenant depuis plus de six mille ans.

Le choix des semences

Bien choisir la semence est crucial car cela conditionnera la réussite de votre culture. Il est fortement déconseillé d´utiliser les gousses destinées à la consommation. Ces gousses sont quelquefois originaires de contrées lointaines et ne sont pas adaptées à notre sol. Outre le risque de transmission de virus, certaines de ces variétés n´arrivent pas à germer en France. Il existe deux catégories d´aulx : l´ail blanc et l´ail rose. La première catégorie est constituée de variétés aux gros bulbes blanches et se plante idéalement en automne. La seconde catégorie, par contre, est composée de variétés à petites gousses roses qui se conservent très longtemps. Ces dernières, appelées aussi « ail de printemps », peuvent s´accommoder à une mise en terre en février ou en mars. Une dizaine de variétés d´ail sont disponibles en jardinerie.

Comment planter l’ail?



Quelle que soit la variété choisie, la manière de faire pousser de l’ail est la même.

D’abord, on remue bien la terre quelques jours avant. Il ne faut surtout pas ajouter de fumier frais, sinon les nouvelles têtes d’ail pourrissent avant d’arriver à maturité. Du compost bien décomposé est toutefois acceptable. Chaque gousse contenue dans une tête d’ail constitue une semence : cela s’appelle un caïeu. Cependant, il ne faut pas utiliser de l’ail de supermarché (qui peut être irradié ou infecté par des virus), mais acheter ses semences chez un producteur bio ou en jardinerie.

Ensuite, on plante les semences (gousses d’ail), bout pointu vers le haut, à 5 cm de profondeur, en les espaçant de 15 cm, et en creusant les sillons à 60 cm les uns des autres. Chaque semence donne une tête d’ail.

Notez qu’il n’est pas nécessaire de l’arroser, car il craint l’humidité et l’eau stagnante. D’une année à l’autre, il ne faut pas cultiver l’ail au même endroit.

L’entretien

Qu’il soit planté au printemps ou à l’automne, le bulbe nécessite les mêmes soins :

Il faut éliminer les mauvaises herbes dès leur apparition, donc biner et sarcler fréquemment.
Éviter d’arroser, sauf en période de grande sécheresse.
Il faut éviter à tout prix l’eau stagnante autour des plants d’ail. Pour l’ail d’automne, il est donc particulièrement important d’être vigilant au printemps, lors de la fonte des neiges : il peut être nécessaire de creuser de petites tranchées pour permettre au surplus d’eau de s’écouler.
Lorsque les tiges de fleurs d’ail s’enroulent sur elles-mêmes (entre 1 et 2 tours), il faut récolter les fleurs (celles-ci sont comestibles). Cette étape permettra au bulbe de grossir encore plus.


Les parasites et maladies à surveiller

Ce bulbe est assez résistant et est rarement atteint par des agents extérieurs. Il faut toutefois surveiller le mildiou, la rouille de l’ail ainsi que la mouche de l’oignon.

Son plus grand ennemi est l’eau. En effet, la plupart des problèmes de cultures surviennent à cause d’une trop grande humidité et de l’eau stagnante.

Récolter et conserver l´ail

La récolte a lieu tôt en saison. Les feuilles de l´ail commencent à se faner à la fin de juillet ou au début d´août et vous pouvez alors procéder à l´arrachage. Il faut laisser sécher la récolte après l´avoir déterrée. On peut la laisser deux à trois jours à même le sol au soleil, ou l´étaler à l´ombre dans un endroit bien aéré pendant une à deux semaines. On peut ensuite couper les tiges ou les tresser. On conserve idéalement l´ail en les suspendant dans des filets, dans un endroit aéré, frais (12 à 18°C) et sec. Ne laissez pas l´ail au réfrigérateur, car cela peut provoquer la germination. Dans les meilleures conditions, l´ail peut être conservée durant toute une année.


Leave a Comment